Logo Livraddict

 

D'autre livres chroniqués de cet auteur:

Synopsys

Auraya baissa les yeux vers l'anneau blanc à sa main. il lui conférait l'immortalité et des pouvoirs extraordinaires. Jusque-là une jeune fille comme les autres, Auraya était désormais l'Elue des dieux. Ainsi commence une fabuleuse saga dans un monde de magie, de héros, de dieux et d'amour interdit. La jeune prêtresse Auraya est devenue l'une des cinq Blancs, les plus puissants serviteurs des dieux. Sa mission d'ambassadrice l'amène dans des régions reculées pour rencontrer des créatures extraordinaires et resserrer les liens de paix entre les peuples. Mais malgré ses dons exceptionnels, sa relation secrète avec un Tisse-Rêves, sorcier guérisseur accusé d'hérésie, met son avenir en péril. Quand un mystérieux sorcier vêtu de noir fait son apparition, laissant derrière lui un sillage de mort et de destruction, Auraya doit choisir entre ses sentiments et ses responsabilités. Car même les faveurs des dieux ne suffiront pas à sauver son peuple... 

Mon avis

Ce livre est le tome 1 de la saga "L'âge des cinq". Je l'ai lu suite à la bonne expérience avec la trilogie du magicien noir.

Tout a un air de déjà connu, même si l'univers est toute autre. L'histoire joue en Ithanie, région séparée en plusieurs pays et entouré d'un océan. La structure de la société est assez complexe. Tous les habitants ont des dons de magie, certains un peu plus, la plupart un peu moins. Le peuple principal, les Circliens, dont fait partie l'héroïne, Auraya, croit en des Dieux vivants. Et ces Dieux, à l'encontre de ceux que l'on retrouve dans d'autres sagas se manifestent, donc on a la certitude qu'ils existent.  Et ce qui les rend encore plus sympathiques, c'est qu'ils ne sont pas tout-puissants et qu'ils ne savent pas tout non plus! Le peuple est gouverné par les cinq prêtres blancs et les prêtres. Une place particulière est occupée par les "Tisse-Rêves", qui ne croient pas dans les dieux et qui se spécialisent dans la médecine.

Auraya est élue parmi les prêtres blancs, par les Dieux, malgré son amitié avec le tisse-rêves Leiard. Pour elle commence une période d'apprentissage pour remplir efficacement son rôle. Malheureusement, sa formation est bousculé par l'apparition d'ennemis très puissants depuis l'Itahnie du sud, des magiciens très puissants, mais malheureusement féroce.

Les prêtres blancs veulent créer de toute l'Ithanie une seule nation, par le biais d'alliances, que ces magiciens combattent. Auraya est envoyé pour conclure d'autres alliances, en particulier chez les Siyee, un peuple d'humains minuscule et ailés, capable de voler.

Tous les personnages de ce récit sont dépeints de manière affectueuse, ce petit peuple volant des Siyees est particulièrement bien présenté et plausible! Le lecteur est plongé dans cet univers et j'avoue que certaines fois j'ai eu de la peine à retrouver la réalité.  Ceci est la grande qualité de cette œuvre.

Malheureusement, il y a aussi de petits b-mol. Certaines longueurs font que l'on s'ennuie et commence à lire en diagonal. Mais il y en a pas énormément et c'est supportable.

Ce qui m'a plus nettement moins, c'est que, une fois de plus, tout tend vers la guerre, vers la violence. Les rencontres avec les méchants magiciens étaient toujours courtes et il n'y avait aucun dialogue. Et jusqu'à la fin je n'ai pas trouvé d'explication plausible pour cette guerre stupide. Dommage, tout le plaisir que j'ai eu à lire ce roman a été un peu gâché par cette violence.

C'est ceci qui m'a fait réviser ma note vers le bas. Malgré tout je vais me procurer le tome 2, en espérant qu'il soit un peu moins guerrier.

 

Vos remarques sont les bienvenues!