Logo Livraddict

 

D'autre livres chroniqués de cet auteur:

Synopsys

Auraya était déjà une sorcière puissante avant que es dieux fassent d'elle une Blanche. Quelle vie aurait-elle menée avant l'avènement du Cercle ?
Elle aimait à penser qu'elle aurait aidé les gens, qu'elle ne serait pas devenue tyrannique et cruelle comme tant de sorciers du passé. Comme les Indomptés, qui, après avoir obtenu l'immortalité, avaient abusé de leur pouvoir et de leur autorité.
Peut-être les humains n'étaient-ils pas destinés à manier une telle puissance...

Mon avis

C'est ici le tome 2 de la saga "L'âge des cinq". Et, disons le tout-de-suite, j'ai beaucoup plus aimé que le tome 1.

Tous les points forts de son précurseur se retrouvent dans ce livre. L'univers assez particulier des Circliens, la personnalité très attachante d'Auraya, les tisse-rêves, le peuple ailé des Siyees, et même quelques autres personnalités qui font leur apparition, tel que les indomptés et Reivan, une Pentadrienne.

Les lieux d'actions ce sont donc multipliés, et les changements entre ces lieux très fréquents (quelque fois on a même de la peine à s'en rendre compte, puisqu'il y n'y pas de signe typographique lors d'un changement…). Tout ceci fait qu'il n'y a plus de longueurs, et la lecture devient très rapide.

Le grand point négatif du tome 1 a été éradiqué complètement. Est-ce que l'auteur m'aurait-elle entendue? Ou y en a-t-il eu d'autres qui ont ressenti la même chose? En tout cas, la violence n'existe pratiquement plus dans ce livre. Au contraire, par l'intermédiaire de Reivan, nous voyons que les méchants ne sont pas si méchants que ça. Et nous constatons également que les "bons" ne sont pas toujours bon, serait-ce même des Dieux. Donc, malgré l'univers bien étrange, on se rapproche de la réalité!

A part l'histoire, qui est fluide et intéressante, il me semble qu'il y a toute une pensée et plein de question philosophiques derrière tout cela, tendant à démontrer que d'être bon (ou mauvais) peut être très relatif, et dépend toujours de son propre point de vue. Jusqu'à quelle point, une personne peut-elle résister à l'attrait de la puissance, du luxe et du bien-être? Qu'est-ce qui peut nous amener à prendre une responsabilité, à renoncer à notre confort personnel?

Un chef-d'ouvre d'une très grande valeur ludique, mais qui suscite aussi à la réflexion. A mettre entre toutes les mains!

 

Vos remarques sont les bienvenues!