J’ai toujours eu une imagination débordante et un talent de raconteur. Enfant, lorsque des amis restent à coucher, je passe des heures à leur raconter des histoires que j’invente au fur et à mesure et où nous sommes tous les protagonistes. Au fil de ces histoires, je mets mes camarades en face de situations auxquelles ils doivent réagir et, me basant sur leur réponse, je poursuis mon récit. Mes histoires captivent et, immanquablement, on me demande de m’exécuter avec des demandes spéciales en prime : « J’aimerais bien que Chantale Tremblay fasse partie de l’histoire ! ». Je m’assure évidemment de ne pas décevoir mon auditoire !

Adolescent, je m’intéresse à la musique. J’apprends à jouer de la guitare et à chanter. Je forme quelques groupes avec des copains. Mon intérêt se porte vers la composition et l’écriture de mes propres chansons. À l’âge de 19 ans, je quitte mon Saguenay natal pour m’établir à Montréal avec un ami musicien et nous formons une compagnie de musique et théâtre, Insyght Inc. Ce sera le début d’une aventure dont le point culminant sera la production d’un opéra rock progressif et d’un album. Les textes seront tous de ma main. J’aurai le plaisir d’entendre jouer quelques-unes de mes chansons à la radio.

À l’âge de 22 ans, réalisant que le monde de la musique, bien que passionnant, reste un moyen difficile de gagner sa vie, j’amorce une carrière plus conventionnelle dans le monde de la gestion, de la vente et du marketing. La rédaction de textes reste centrale dans mon quotidien et, bien qu’il s’agisse du monde des affaires, j’apprendrai qu’il faut autant de créativité pour pondre un texte publicitaire que pour ficeler une histoire où un copain coincé réussira finalement à séduire la plus belle fille du village !

En 2000, un collègue et ami me parle de son projet d’écrire une trilogie de science-fiction. Son idée originale me séduit et je passerai quelques mois à l’aider à en développer le plan. Je découvre pour la première fois le plaisir d’élaborer un projet d’écriture de roman. Ce sera le déclencheur !

Un mois après l’effondrement des tours du World Trade Center, assis sur l’ilot au milieu de ma cuisine, j’annonce à ma conjointe que j’ai décidé d’entamer l’écriture d’un roman. Après l’avoir sécurisé sur le fait que je ne compte pas quitter mon emploi pour ce faire, nous discutons de sujets possibles pour ce livre à venir. Il ne nous faudra qu’une heure pour trouver l’idée qui nous plait à tout deux : Traqueurs est né.

Dix-huit mois plus tard, le premier jet de mon manuscrit est terminé. Pour des raisons toutes aussi mauvaises les unes que les autres, je laisse l’ouvrage dans une armoire pendant six ans. C’est Isabelle Gignac (oui, oui… la fille de Fernand), qui le découvre et m’enjoint à le faire parvenir à un éditeur. Je m’exécute. L’appel des Éditions de Mortagne suivra quelque mois plus tard.

source www.editionsdemortagne.com

 

 

Synopsis

Alexandre Day laisse une impression singulière aux gens qu’il rencontre. Bien malgré lui. Alexandre Day n’est pas un homme ordinaire. Il a des dons. Cadeau que la vie lui a fait à sa naissance. Mais si vous lui demandez son avis, il vous dira que c’est un cadeau empoisonné…

Le jour où Alexandre rencontre Rachel pour la première fois, il est conquis. Il retourne ensuite quotidiennement dans le même parc, espérant la revoir. Il l’admire de loin, reste à l’écart, de peur d’être repoussé. À sa grande surprise, c’est Rachel qui viendra vers lui. Le jeune homme comprendra alors qu’il faut un être particulier pour en attirer un autre.

Il ignore par contre que Rachel court un grave danger. D’ailleurs, la jeune femme ne le sait pas elle-même. Démuni, Alexandre se tournera vers Jane Hart. Spécialiste dans l’étude des phénomènes paranormaux, elle soumettra le cas du couple à Michael Haggart. Celui-ci occupe un poste-clé dans un hôpital psychiatrique et dirige des recherches en parapsychologie. Ce que Jane ignore toutefois, c’est le lien qu’il entretient avec la Société Zeus.

Mon avis

Je remercie Livraddict et les éditions de Mortagne pour la possibilité de découvrir ce roman sous format epub.

Le roman est classé à la fois "thriller" et "fantastique". Ce n'est pas étonnant, il se lit comme un thriller, les personnages sont réelles et l'environnement connu, presque banal. Les protagonistes travaillent et ont des métiers qui ne sortent pas du lot. Le côté fantastique se manifeste par les capacités mentales, qui sont décrites en sorte à ce que l'on les trouve presque normales, vécues.

Même s'il n'y a pas de grandes actions, pas de morts ni poursuites, l'auteur nous tient en haleine tout au long du livre avec son style clair et tranquille. En aucun moment je n'ai été tenté de lire en diagonale, déjà la lecture en tant que telle, indépendante du contenu était un plaisir.

J'ai beaucoup aimé les personnages. Avant tout Alexandre. Souvent des personnages mentalement douées sont élevées en super-héros, elles font ce qu'ils ont envie et passent les dangers de la vie avec un sourire. Lui par contre se cache, doute de sa santé mentale, se pose des questions. Ce qui fait qu'on croit en ses capacités (bon, au moins on voudrais que ce soit vrai! J ) et qui le rend sympathique. Sa rencontre et l'histoire d'amour avec Rachel donne au livre un côté romantique et sentimental qui détend l'atmosphère. En plus avec une très belle explication pour un coma… Là encore on voudrais pouvoir y croire!

Dès le début je me doutais un peu du rôle de Michael, je n'arrivais pas à définir s'il était du côté des bons ou des mauvais. Mais dans la vraie vie on n'arrive pas toujours à déterminer ce genre de choses non plus… et l'histoire est d'autant plus réelle! J

J'ai passé un très beau moment avec ce livre. Je l'ai beaucoup aimé pour la manière dont la fantaisie est mêlé à la réalité, pour sa densité et le style d'écriture qui me touchait. Je vais certainement lire la suite de ce livre!


Logo Livraddict

Vos remarques sont les bienvenues!